Actualités

Différences dans la répartition du peuplement: I Les inégalités

1. Opérations statistiques de la population | 77

Actuellement, la Terre est confrontée à une explosion démographique: En une génération, la population mondiale a doublé, passant de 3 milliards en 1959 à 6 milliards à la fin du XXème siècle.

Le nombre d’habitants d’un pays est connu à travers les recensements, opérations coûteuses et techniquement difficiles, en particuliers dans les pays pauvres qui se heurtent à des problèmes de sous-administration, de communication et d’analphabétisme. Dans certains pays, c’est le gouvernement qui décrète du nombre d’habitants, par exemple au Gabon. Les Nations Unies corrigent les données publiques et propose des estimations en tenant compte des recensements passés et les conditions dans lesquelles ils sont effectués.

2000 ans d’évolution de la population mondiale © Une Opinion

2. Partage inégal des terres | 78

Evolution et perspectives de la croissance de la population mondiale. © Wikipédia

Evolution et perspectives de la croissance de la population mondiale. © Wikipédia

L’accroissement de la population était très lent jusqu’au Vème millénaire avant J.-C, s’est accéléré avec la découverte de l’agriculture puis a ralenti jusqu’au XVIIIème siècle après J.-C. En 1700, la moitié des terres étaient inoccupées.

La révolution industrielle et l’expansion européenne sont, en partie, responsables de l’anthropisation de la planète.

L’Amérique du Nord et la Russie se sont peuplées au cours du XIXème siècle et, depuis 1950, on constate une explosion démographique du tiers monde. La population n’est pas répartie de manière égale et ce, à toutes les échelles:

Le partage inégal de la population entre les continents:

  • 55% de la population mondiale vit en Asie du Sud et en Asie de l’Est (hors Japon);
  • 20% de la population mondiale vit en Amérique Latine et en Afrique;
  • 1 habitant sur 6 vit dans un pays riche: 9% en Europe, 5% en Amérique du Nord et 3,5% au Japon et dans les NPIA.

Le partage inégal de la population entre les pays (exemples):

  • 1’385’600 milliard d’habitants en Chine, avec une densité moyenne de 144 habitants/km2 (2013);
  • 35,2 millions d’habitants au Canada, avec une densité moyenne de 4 habitants/km2 (2013);
  • 5 millions d’habitants en Norvège, avec une densité moyenne de 13 habitants/km2 (2013);
  • 836 habitants dans l’Etat du Vatican, avec une densité moyenne de 1900 habitants/km2 (2012).

Le partage inégal de la population à l’intérieur d’un même pays (exemples):

  • 75% des Kenyans vivent sur 1/8 du territoire;
  • 25% des Sénégalais vivent dans la ville de Dakar;
  • Les Rwandais occupent uniformément tout le territoire national.

3. Facteurs explicatifs | 80-82

Explosion démographique mondiale © Histoire Géo Crécy

L’homme a développé des formes de civilisation, grâce à sa faculté d’adaptation et de son génie propre pour l’exploitation des ressources, l’organisation et l’amélioration de ses conditions de vie. Ainsi, les populations ayant des activités extensives et nomades se dispersent (par exemple, l’agriculture itinérante), à l’inverse des populations sédentaires, qui se concentrent par leur accroissement naturel et par l’accumulation de richesses, par exemple, la révolution technique et industrielle a développé l’attrait des carrefours de communication et d’échange.

La croissance démographique interne exclut toutefois, les transferts massifs de populations d’un continent à l’autre, qui sont le résultat de conflits ou de facteurs naturels, bien que celles-ci soient souvent regroupées dans des lieux d’asile. La dispersion et la concentration d’une ou de plusieurs populations entraînent parfois des problèmes qui ne s’apprécient pas de manière quantitative, mais avec des critères socio-économiques:

  • Sous-peuplement: Peuplement insuffisant, eu égard aux ressources exploitées ou potentielles d’un pays ou d’un espace géographique;
  • Surpeuplement: Peuplement excessif par rapport aux ressources exploitées d’un pays ou d’un espace géographique;
  • Saturation: Encombrement et engorgement d’un pays ou d’un espace géographique.

Les plus grandes inégalités existent entre les pays riches du nord (concentration croissante de la population sur les régions économiquement et socialement attractives) et les pays pauvres du sud (contraintes naturelles importantes et concentrations urbaines dues à un effet de misère). L’ensemble des pays riches, où vit moins d’1/4 de la population, dispose de 85% des revenus.

Au sujet de cet article

Sources: « Population, superficie et densité des principaux pays du Monde en 2013« , Insee; Population Data; Géographie Prépa DAEU Tome 1, Chapitre 2, Séquence 2 « Les différences dans la répartition du peuplement », Partie 1 « Les inégalités du peuplement de la Terre » pages 64 à 82

4 Trackbacks / Pingbacks

  1. Différences dans la répartition du peuplement: II Les migrations internes | Blog d'Une Demoiselle Parmi Tant d'Autres
  2. Différences dans la répartition du peuplement: III Les migrations internationales | Blog d'Une Demoiselle Parmi Tant d'Autres
  3. Résumés et Flashcards de géographie (DAEU A: Cycle préparatoire) | Blog d'Une Demoiselle Parmi Tant d'Autres
  4. Résumés et Flashcards de géographie (DAEU A: Cycle préparatoire) | Blog d'une demoiselle

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :