Actualités

Industrialisation et croissance économique en Europe et aux USA au XIXème siècle: I Les révolutions industrielles

1. La première “révolution industrielle” inaugure l’ère du machinisme | 19-21

Elle naît en Angleterre vers 1770-1780 (date du take-off), liée particulièrement à la modernisation de l’agriculture qui a permis une augmentation de la production et de dégager des capitaux. Elle s’est accompagnée d’un quasi doublement de la population et donc l’augmentation de la demande de textiles et de fer. A cette demande intérieure s’ajoute la croissance de la demande extérieure liée à l’essor du commerce international.

Navette volante, invention de John Kay en 1733 © smithlifescience.com

Machine à vapeur, invention de James Watt en 1769 ©daviddarling.info

L’arrivée du coton permet la vente à un public plus large et une série d’inventions permet d’augmenter la production et la productivité (par exemple, la navette volante par John Kay en 1733; la machine à vapeur, par James Watt en 1769 qui résout le problème d’énergie; ou encore la technique de puddlage permettant la production de fer de bonne qualité; ); toutes deux entraînant une baisse des prix.

En 1850, la Grande-Bretagne est la 1ère puissance économique mondiale: Avec 2% de la population mondiale, elle représente la moitié des exportations mondiales de fonte et la 1ère place pour le coton, le charbon et la flotte. La Livre Sterling est la devise de règlement des échanges internationaux. La Grande-Bretagne est alors l’Empire colonial le plus vaste du monde.

Premier train tiré par une locomotive à vapeurs, invention de Stephenson en 1814 ©Wikipédia

L’extraction de charbon, l’industrie cotonnière, la métallurgie et les chemins de fer sont les secteurs clés de la 1ère révolution industrielle. En 1814, apparaît le premier train tiré par une locomotive à vapeurs (par Stephenson, ingénieur anglais), puis la construction de tunnels et de ponts, financés par d’énormes capitaux drainés par les Etats et les banques dont la puissance s’accroît. La réduction des délais et des coûts permet la spécialisation des régions.

2. La deuxième révolution industrielle produits une multitude d’innovations | 21-22

Machine inventée par William George Armstrong (1810-1900): Dans cette machine, l’électricité est formée par le frottement de gouttelettes d’eau entraînées par de la vapeur. © dspt.perso.sfr.fr

Elle est marquée par l’utilisation de nouvelles sources d’énergie; le pétrole et l’électricité, vers 1880. La maîtrise de l’électricité illustre les liens nouveaux entre science et industrie. A. Bergès (inventeur de la production d’électricité à partir du chutes d’eau) et le physicien M. Déprez (inventeur du transport de l’électricité) rendent possible l’utilisation industrielle de l’hydroélectricité dans le début des années 1880.

1ère ampoule à filaments, invention de Thomas Edison (USA) en 1878

Au même moment, Thomas Edison (USA) met au point la 1ère ampoule à filaments et des appareils électriques, comme le microphone et le phonographe. Il entreprend alors l’électrification de New York. L’électricité permet la production massive d’acier de meilleure qualité, de l’aluminium, des matières plastiques et des colorants de synthèse.

Moteur à explosion, invention de Gottlieb Daimler ©cartype.com

L’ingénieur allemand Daimler invente le moteur à explosion dans le début des années 1880, révolutionnant les transports au XXème siècle par l’essor de l’automobile et de l’avion et stimulant l’exploitation du pétrole.

Des petites inventions ont des conséquences profondes sur les modes de vie, comme la machine électrique moderne (1874), la bicyclette (1876) et le procédé frigorifique (1876).

La standardisation et le bon marché naissent aux USA, dans la volonté d’améliorer la productivité pour satisfaire les besoins de consommateurs nombreux. L’ingénieur Frederick Winslow Taylor (USA) met au point l’organisation scientifique du travail: La spécialisation des tâches soumises à la cadence des machines.

L’organisation scientifique du travail, par Frederick Winslow Taylor ©intellego.fr

Le fordisme (inventé par Henry Ford en 1908) se développe en Europe pendant la 1ère Guerre mondiale, dans les usines d’armement et pendant l’entre-deux-guerres, dans la grande industrie mais en particulier dans l’automobile:

Fordisme, par Henry Ford en 1908 ©feneuille-ses-fordisme.blogspot.fr

3. La diffusion de l’industrialisation | 22-24

Avant la 1ère Guerre Mondiale, la consommation de masse ne concerne que la Grande-Bretagne et les USA; l’industrialisation en Grande-Bretagne a alors 50 ans d’avance sur la France qui avait pourtant décollé en 1830. Entre 1850 et 1880, les pays qui amorcent leur industrialisation (l’Allemagne, la Russie, les USA et le Japon) sont amenés à brûler les étapes grâce à des emprunts massifs, à la technologie et aux capitaux étrangers, au soutien de l’Etat, des banques et du protectionnisme.

Le schéma de Rostow illustre la chronologie du décollage industriel des principaux pays industriels. A l’échelle mondiale, les pays qui se sont industrialisés dès le XIXème siècle sont encore aujourd’hui parmi les premières puissances économiques.

Schéma de Rostow: Chronologie du décollage industriel des principaux pays industriels. ©Bordas

En Europe, outre la Grande-Bretagne, l’Allemagne, la France et la Belgique sont au coeur de l’Europe industrielle. La France, qui avait une industrie métallurgique et textile dispersée sur l’ensemble du territoire au XVIIIème siècle, connaît une forte croissance dans les régions minières du Nord, de la Lorraine et du Centre. De même, la Belgique et l’Allemagne sont favorisées par leurs ressources en charbon et le dynamisme de leurs entrepreneurs.

Le démarrage industriel se fait en Autriche, en Hongrie, dans le nord de l’Italie (le Sud rural fournissant des immigrants pour l’Italie du Nord et l’Amérique). En Russie, l’industrialisation est amorcée mais reste limitée à quelques régions de la partie européenne.

Hors Europe, l’industrie connaît une croissance très rapide aux USA, grâce à la richesse du sous-sol, au système économique qui favorise l’initiative et à l’arrivée massive d’immigrés motivés pour réussir; elle se développe d’abord dans le Nord-Est, puis en Californie. Au Japon, c’est l’état incarné par l’Empereur qui impulse l’industrialisation à partir de l’ère Meiji, se faisant sur l’industrie lourde, le textile et l’armement, puis s’accompagne de projets d’expansion territoriale en Asie.

Au sujet de cet article

  • Le sujet de cet article est divisé en plusieurs parties:  partie I | partie II
  • Cet article est également disponible en formats document et web et des flashcards lui sont associées.
  • D’autres résumés et Flashcards d’histoire (prépa DAEU) sont consultables sur cet article.
  • Testez vos connaissance sur la classe virtuelle d’histoire (prépa DAEU).
  • Rejoignez la classe virtuelle prépa DAEU (toutes branches confondues) pour réviser et/ou partager vos connaissances.
  • Consultez la rubrique Etudes pour des branches différentes.
Sources: Histoire Prépa DAEU, Séquence 1 « Industrialisation et croissance économique en Europe et aux USA au XIXème siècle », Partie 1 « Les révolutions industrielles » pages 19 à 24

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :