Actualités

Les transformations sociales liées à la révolution industrielle: II Des sociétés en mouvement

1. Le triomphe de la bourgeoisie | 54-55

La bourgeoise se caractérise par sa richesse immobilière (immeubles, maisons, appartements) et mobilière (actions, fonds de commerce), et est composée d’industriels (métallurgie, textile, pétrole et automobile), de banquiers, d’hommes d’affaires, de négociants et de rentiers puis intègre progressivement de nouvelles catégories (ingénieurs, médecins réputés..):

Bien que plus importante en Europe de l’Ouest qu’en Europe orientale où l’aristocratie est dominante, les valeurs sont les mêmes: l’épargne, le travail et l’ordre. La noblesse multiplie ses liens, en particulier par les mariages, et dispose ainsi du pouvoir économique, politique et des groupes de pression, mais encore du pouvoir culturel, en disposant d’un quasi monopole sur les diplômes et l’accès aux savoirs.

2. L’essor de la classe ouvrière | 55-56

monde ouvrierDès 1820 et suite à la forte croissance démographique, on compte en Angleterre de nombreux ouvriers non qualifiés et, jusqu’en 1900, la majorité des classes laborieuses travaille à domicile pour des marchands fabricants résidant en ville. Le monde ouvrier est alors hiérarchisé (image à droite).

La majorité des familles vivent dans la précarité; résidant dans des logements insalubres et exigus, et l’accumulation des salaires n’étant pas suffisante en cas de chômage, de maladie ou d’accident.

Les salaires augmentent sous la pression des luttes ouvrières et les lois sociales donnent le droit de grève et limitent les heures de travail, mais il faudra attendre 1914 pour que les ouvriers soient protégés contre le chômage et l’incapacité de travailler, et ce, uniquement en Angleterre et en Allemagne. La journée de 8 heures se généralise après la Première Guerre mondiale et le Front populaire français octroie les congés payés en 1936, mais la crise des années 30 entraîne le chômage de masse et un retour à la misère.

3. L’émergence des classes moyennes | 56-57

Se situant entre la bourgeoisie et les ouvriers et composées de fonctionnaires, boutiquiers, maîtres artisans et de certains médecins, avocats, architectes, notaires et professeurs d’université, les classes moyennes augmentent avec l’industrialisation, jusqu’à devenir majoritaires dans les sociétés post-industrielles. Elles bénéficient d’un certain confort, de l’accès aux loisirs, de l’accès à l’enseignement secondaire et supérieur, et sont attachées à l’éducation des enfants.

Ressources et dépenses du budget médian des différentes classes sociales à notre époque

4. Les lentes transformations des paysanneries | 58-59

À l’inverse de l’Angleterre, où l’exode rural a été particulièrement prononcé et précoce et où des grands propriétaires produisent pour vendre et emploient des salariés, la France, le Danemark et la Belgique sont prédominés par les petits propriétaires exploitants, qui doivent parfois même accumuler des activités différentes. En Europe centrale et orientale, les grands propriétaires dominent une paysannerie nombreuse et vivant dans la précarité.

Malgré la disparition des famines (la dernière étant celle de 1846-1847 en Irlande) liée aux progrès des techniques d’agriculture, des transports et de l’instruction, l’écart reste important entre les villes et les campagnes. Les paysans sont unis par leur attachement à la terre, la famille, le travail, l’épargne, le respect de la hiérarchie sociale et la pratique religieuse régulière.

5. La perte d’influence progressive de la noblesse | 60

En Europe occidentale, l’aristocratie se fond dans la grande bourgeoisie au XXème siècle, après avoir exercé une forte influence au cours du XIXème siècle. En Europe centrale et orientale, la noblesse conserve son rôle social dominant jusqu’en 1914, en soutenant les empires autoritaires de la Russie, de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. Dans la Russie devenue URSS, elle est expropriée par les révolutionnaires et considérée comme ennemi. Dans l’ensemble, les nouveaux régimes conduisent à sa marginalisation.

Au sujet de cet article

  • Le sujet de cet article est divisé en plusieurs parties:  partie I | partie II
  • Cet article est également disponible en formats document et web et des flashcards lui sont associées.
  • D’autres résumés et Flashcards d’histoire (prépa DAEU) sont consultables sur cet article.
  • Testez vos connaissance sur la classe virtuelle d’histoire (prépa DAEU).
  • Rejoignez la classe virtuelle prépa DAEU (toutes branches confondues) pour réviser et/ou partager vos connaissances.
  • Consultez la rubrique Etudes pour des branches différentes.
Sources: Histoire Prépa DAEU, Séquence 2 « Les transformations sociales liées à la révolution industrielle », Partie 2 « Des sociétés en mouvement » pages 54 à 60

3 Comments on Les transformations sociales liées à la révolution industrielle: II Des sociétés en mouvement

  1. Merci du partage de ces informations et pour votre blog en général qui est très bien pensé. Continuez😉

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Résumés et Flashcards d’histoire (DAEU A: Cycle préparatoire) | Blog d'une demoiselle
  2. Les transformations sociales liées à la révolution industrielle: I L’explosion urbaine | Blog d'une demoiselle

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :