Actualités

Développer sa mémoire à long terme

Nombreuses sont les personnes qui pensent ne pas avoir une bonne mémoire. Pourtant, nous avons tous la possibilité d’en avoir une en modifiant ou en améliorant nos mécanismes naturels de mémorisation et en adoptant de nouvelles stratégies d’apprentissage.

pyramide apprentissage nour retenons 10 de ce que nous lisonsNOUS RETENONS…

– 10% de ce que nous lisons 

– 20% de ce que nous entendons 

– 30% de ce nous voyons 

– 50% de ce que nous voyons et entendons en même temps

– 80% de ce que nous disons 

– 90% de ce nous disons en faisons en même temps.

1. Comparatif des trois types de mémoire

Sensorielle Court terme Long terme
Durée de mémorisation:
millisecondes secondes minutes à années
Capacité: temporaire limitée illimitée
Situation: perception, sensation
action, travail
apprentissage, répétition, événement significatif
Exemple: son émis lors de l’utilisation d’un clavier composer un numéro de téléphone apprentissage d’une langue étrangère

Lorsqu’elles sont peu utilisées, on a l’impression d’oublier certaines informations. Pourtant, ces dernières ne sont pas détruites, mais mises à l’écart: Il est donc possible de s’en souvenir à nouveau. L’exemple connu est celui d’une personne qui parlait une langue étrangère ou pratiquait une activité spécifique lorsqu’elle était enfant. Malgré l’interruption de sa pratique pendant plusieurs années, elle aura davantage de facilité à l’exercer à nouveau qu’une personne qui part de zéro.

2. Informations enregistrées par la MLT

© Béatrice Risso

Pour que le cerveau enregistre des informations dans la mémoire à long terme, il faut que celles-ci dépassent la perception temporaire ou la simple curiosité: Elles doivent représenter une importance significative et, dans le cadre de l’apprentissage, qu’elles manifestent de leur utilité par leur contribution à atteindre des objectifs et à satisfaire des besoins.

Les données sont également enregistrées à long terme lorsqu’elles sont répétées ou associées à des connaissances acquises, lorsqu’elles peuvent être simplifiées, représentées visuellement ou appliquées de manière concrète, mais encore, lorsqu’elles font appel à l’émotionnel:

3. Techniques pour accéder à la MLT

Prendre conscience de l’importance des informations

Exemple: Un manager français souhaitant accéder à un poste similaire dans un pays non-francophone est conscient qu’il aura davantage de facilité s’il maîtrise la langue locale. L’importance de cette dernière va donc l’aider à apprendre et à retenir de nouvelles données.

Représenter et imager

Exemple: Pour beaucoup de personnes, en particulier celles qui ont une mémoire visuelle, des statistiques sont plus faciles à retenir lorsqu’elles sont présentées sous forme de graphique que de texte.

Simplifier

Exemple: Pour retenir les 16 chiffres de sa carte VISA, on peut commencer par apprendre une série de 4 chiffres, puis ajouter les trois autres séries les unes après les autres.

Associer

Exemple: Pour retenir le prénom de sa nouvelle collègue, un salarié associe une caractéristique physique qui lui correspond phonétiquement: Les yeux verts de Véronique.

Tirer avantage des connaissances acquises

Exemple: Une personne qui conduit régulièrement sa voiture aura plus de facilité à passer le permis de moto, car elle connaît déjà les codes de la route et les principes de la sécurité routière.

Expérimenter

Exemple: Un séjour en Australie ou les dialogues réguliers avec des personnes anglophones stimuleront rapidement l’apprentissage de l’anglais.

Éveiller l’émotionnel

Exemple: Beaucoup d’enfants se souviennent davantage (ou uniquement) d’Albert Einstein que d’autres détenteurs de prix Nobel en raison du caractère amusant de certaines de ses photos.

Répéter et réviser

Exemple: Une personne souhaitant maîtriser l’utilisation de son nouvel ordinateur doit répéter plusieurs fois les mêmes techniques.

Sources: « Mémoire« , Inserm; « La mémoire« , La Psychologie; « Développer sa mémoire, techniques de mémorisation« , Edusol

5 Comments on Développer sa mémoire à long terme

  1. « J’ai une très bonne mémoire. J’oublie tout. » (Georges Perros)

  2. Je suis neuropsychologue, je trouve cela vraiment chouette de diffuser ces informations, surtout quand c’est fait de manière correcte comme ici !

  3. La pyramide du début du billet ne repose sur aucune donnée sérieuse. Pour le reste, c’est surtout par la répétition que la mémoire s’améliore.

1 Trackback / Pingback

  1. Développer sa mémoire à long terme | Tempus Fugit….

Commenter

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :